Comprendre les déficiences intellectuelles

De nos jours, les personnes ayant une déficience intellectuelle veulent participer activement à la vie de leur collectivité. Pour y parvenir, ces personnes comptent sur divers programmes et services locaux qui favorisent l’inclusion et la participation.

Le ministère des Services sociaux et communautaires offre une aide financière aux services et aux programmes qui favorisent l’inclusion des adultes ayant une déficience intellectuelle et de leur famille. Ces services leur permettent de vivre, travailler et participer à un large éventail d’activités dans leur collectivité. Des organismes communautaires offrent la plupart des services et des soutiens disponibles.

Une déficience intellectuelle

  • est une déficience qu’une personne présente de naissance ou qui se manifeste avant l’âge de 18 ans;
  • limite de manière permanente la capacité d’apprentissage d’une personne;
  • peut être légère ou sévère.

Les personnes ayant une déficience intellectuelle peuvent apprendre, comprendre ou se souvenir de choses plus lentement que les autres. Cela peut avoir une incidence sur leurs soins personnels, leurs capacités langagières et leur aptitude à vivre sans soutien.

Qui a une déficience intellectuelle?

Près d'un pour cent des Ontariens et Ontariennes présentent une déficience intellectuelle. Certaines des personnes ayant une déficience intellectuelle sont nées avec le syndrome de Down, d’autres avec un syndrome d'alcoolisation fœtale. Certaines personnes sont autistes.

D’autres personnes peuvent avoir contracté une maladie ou avoir eu un accident avant l’âge de 18 ans, ce qui a limité leur développement intellectuel.

Les personnes ayant une déficience intellectuelle peuvent tout de même participer pleinement à la vie de leur collectivité. Elles peuvent s’avérer être de grandes athlètes, artistes, employées, porte-parole, voisines et amies. Elles sont une composante importante de la collectivité et contribuent à la force et à la diversité de notre province.

Définition de déficience intellectuelle

(Définition selon la nouvelle loi disponible au mcss.gov.on.ca) Au paragraphe 3 de la Loi sur les services et soutiens favorisant l’inclusion sociale des personnes ayant une déficience intellectuelle (2008) :

(1) Pour l'application de la présente loi, une personne a une déficience intellectuelle si elle présente des limitations substantielles prescrites dans son fonctionnement cognitif et son fonctionnement adaptatif et que ces limitations satisfont aux critères suivants:

a) elles se sont manifestées avant que la personne n'atteigne l'âge de 18 ans;

b) elles seront vraisemblablement permanentes;

c) elles touchent des activités importantes de la vie quotidienne, comme les soins personnels, le langage, la faculté d'apprentissage, la capacité à vivre en adulte autonome ou toute autre activité prescrite. 2008, chap. 14, par. 3 (1).

(2) Les définitions qui suivent s'appliquent au paragraphe (1).

« fonctionnement adaptatif » Capacité d'une personne à devenir autonome, déterminée par son aptitude à acquérir des habiletés conceptuelles, sociales et pratiques et à les appliquer dans sa vie de tous les jours. ("adaptive functioning")

« fonctionnement cognitif » Capacité intellectuelle d'une personne, notamment sa capacité à raisonner, à organiser, à planifier, à former des jugements et à déterminer des conséquences. ("cognitive functioning") 2008, chap. 14, par. 3 (2).

Services offerts

(Selon « À propos de la Loi de 2008 sur les services et soutiens favorisant l'inclusion sociale des personnes ayant une déficience intellectuelle »). La nouvelle Loi indique une liste des services et des soutiens qui seront financés. Il s’agit de ce qui suit :

  • Services et soutiens résidentiels pour les adultes qui vivent en :
    • Résidences avec services de soutien intensif – il s’agit de foyers où vivent une ou deux personnes adultes ayant une déficience intellectuelle, et où elles obtiennent des services et des soutiens offerts à temps plein par un organisme.
    • Résidences de groupe avec service de soutien – il s’agit de foyers où vivent au moins trois personnes adultes ayant une déficience intellectuelle, et où ces personnes obtiennent des services et des soutiens d’un organisme. 
    • Résidences de famille hôte – lorsqu’une ou plusieurs personnes adultes ayant une déficience intellectuelle vivent dans une famille qui n’est pas la leur. Elles peuvent obtenir des soins et du soutien de la « famille hôte ». La « famille hôte » est payée par un organisme pour le soutien qu’elle fournit. On appelle parfois « logement partagé » cet hébergement en « famille hôte ».
    • Résidences avec services de soutien à l’autonomie – lorsqu’une ou plusieurs personnes adultes ayant une déficience intellectuelle vivent par leurs propres moyens (par exemple, elles peuvent partager un appartement) et obtiennent de l’aide d’un organisme.
  • Services et soutiens liés aux activités de la vie quotidienne pour aider les gens à :
    • préparer les repas
    • s'habiller
    • s'occuper de leur hygiène corporelle (comme prendre un bain, se brosser les dents et utiliser les toilettes)
    • prendre leurs médicaments
    • Cela comprend aussi le soutien à la formation sur les aptitudes à la vie quotidienne, par exemple :
      • gérer un budget
      • utiliser les services bancaires 
      • prendre l’autobus, un taxi ou le métro.
  • Services et soutiens liés à la participation communautaire pour aider dans les domaines suivants:
    • Activités sociales et récréatives (comme, par exemple, utiliser les programmes d’un centre communautaire ou faire partie d’un club local)
    • Activités liées au travail
    • Activités liées au bénévolat
    • Autres services et soutiens.
  • Services et soutiens de relève pour les fournisseurs de soins afin d'aider :
    • les principaux membres de la famille ou les amis intimes, qui s’occupent d’une personne adulte ayant une déficience intellectuelle, à prendre du repos et à obtenir du soutien
  • Services professionnels et spécialisés fournis par les personnes suivantes :
    • psychologue
    • travailleur ou travailleuse social(e)
    • orthophoniste
    • autres intervenants professionnels.
  • Services et soutiens liés à la planification gérée par la personne pour aider des personnes adultes ayant une déficience intellectuelle à :
    • définir leurs rêves et leurs objectifs de vie
    • trouver et utiliser des services et des soutiens dans leur vie pour réaliser leur plan.

Renseignements et statistiques supplémentaires

  • En Ontario, environ 80 500 personnes de cinq ans et plus souffrent d'une déficience intellectuelle (2009).
  • Le taux de prévalence des personnes ayant une déficience intellectuelle en Ontario est de 0,7 % (Enquête canadienne sur l'incapacité, 2012-2013).
  • Environ 52 500 personnes adultes ayant une déficience intellectuelle bénéficient d'un soutien du revenu par l'entremise du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (2010). 
  • Les services et les soutiens sont principalement fournis par l'entremise d'un réseau comptant environ 385 organismes à but non lucratif, gérés par un conseil d'administration et bénéficiant de paiements de transfert qui :
    • Comptent plus de 18 000 employés (2014).
  • L'espérance de vie des personnes ayant une déficience intellectuelle a augmenté grâce à l'évolution de la technologie médicale et des soins de santé.
  • Aujourd'hui, de nombreux Ontariens et Ontariennes ayant une déficience intellectuelle vivent au sein de leur collectivité avec leurs parents ou d'autres membres de leur famille et bénéficient du soutien supplémentaire offert, entre autres, par les programmes de jour et les programmes de relève.